Prof de yoga, le nouveau métier à la mode ? 

16

Tout plaquer pour devenir prof de yoga, c’est un peu la nouvelle mode post-COVID pour les travailleurs de bureau au bout du rouleau. Mais est-ce vraiment une mode, ou même une idée qui va totalement bouleverser ta vie ? 

Devenir prof de yoga : mythes et réalités

A en croire Instagram, devenir professeur.e de yoga est la reconversion de rêve :

  • Gérer ses propres horaires,
  • Eviter le métro-bureau-dodo et s’installer à la place sur un tapis pour transmettre son savoir à des élèves passionné.e.s,
  • Vivre en jogging ou legging, et d’amour et d’eau fraîche. 

Le rêve est pourtant parfois loin de la réalité, parole de prof !

Oui, on gère nos propres horaires mais ces horaires sont souvent tôt le matin, en soirée, ou le midi, ce qui peut faire un choc au niveau de son rythme de vie et de sa vie sociale. Si on se lance à plein temps dans le yoga, ça peut aussi être très vite fatiguant d’enchaîner 10 cours dans la semaine. Sans oublier qu’en tant que véritable chef.fe.s d’entreprise, on gère de la compta, du marketing, de la vente, de la com et une belle dose d’administratif, un métier multi-compétences ! 

Par contre pour la vie en legging et la passion de la transmission, rien à dire, c’est vrai, et on adore. <3 

Beaucoup d’élèves en formation pour devenir professeurs de Yoga pensent aussi qu’il faut tout plaquer pour pouvoir se donner à fond dans sa reconversion professionnelle. Pourtant, dispenser des cours de yoga en plus de son boulot actuel peut être un complément de revenu intéressant ! C’est aussi la meilleure façon de voir si l’enseignement nous plaît vraiment, tout en conservant sa sécurité financière. Cela permet de casser totalement le quotidien professionnel, d’avoir des clients sympas, contents d’être là, avec finalement moins d’attentes que ton DRH ou ton grand compte international. Et puis garder son métier principal, ça permet de garder le yoga comme un plaisir et non une contrainte ou une activité uniquement lucrative, et ça, les élèves le ressentent vraiment.

Parmi les mythes autour des enseignants de yoga, on tenait aussi à casser les préjugés sur notre “lifestyle” : 

  • Non, tous les profs de yoga ne veulent pas vous embarquer dans une secte ! Un certain nombre ne vous parlera même pas de spiritualité, de chakras et autres règles de vie, qui font en effet partie de la vie yogique, mais pas pour tout le monde. 
  • Non, tous les profs de yoga ne sont pas végétariens et n’ont pas abandonné les chaussures en cuir ! 
  • Non, tous les profs ne sont pas des ambassadeurs Lululemon, toujours avec l’ensemble legging brassière impeccable, il arrive même qu’on vienne enseigner en pyjama, oops. 
  • Non, tous les profs de yoga ne sont pas zen 24h/24 : croyez-nous, on pète souvent des câbles, mais jamais devant les élèves 🤫
  • Non, tous les profs de yoga ne sont pas tous d’anciens gymnastes, danseuses ou circassiens, en revanche on adore se la péter en claquant un grand écart en soirée !

Devenir prof de yoga : pourquoi et comment ?

Maintenant qu’on a dépoussiéré l’image de la créature mythique qu’est le prof de yoga, passons à la question qui te brûle les lèvres : comment en devenir un.e ! 

Le mieux est de commencer par une formation initiale de 200h, en ligne ou en studio, en France ou à l’étranger, en format intensive ou long-terme, et dans le type de yoga de ton choix. Bien sûr, on te conseille vivement de faire ton 200h avec la Ginkgo Académie, auprès de notre promotion fins de semaines de février à juillet, ou notre promotion intensive en mai et juillet ! 

(Si cela te semble un peu prématuré, nous proposons une immersion de 30h “initiation au métier de professeur de Yoga”. Cette mini-formation ne te permettra pas d’enseigner mais t’offrira 5 jours de pratique intense, en conditions réelles, avec un contenu réellement tiré de nos formations 200h de professeur de Yoga.)

Avec le diplôme 200h, tu pourras enseigner dans un ou plusieurs studios de yoga qui aura l’honneur de t’intégrer dans leur équipe de profs. Ensuite, rien ne vous empêche de compléter avec des plus petits modules, ou d’enchaîner avec un 300h, un 500h, etc. Sky is the limit ! Mais on te conseille de bien te renseigner sur le contenu des formations,  les modes de financement, d’avoir tester des cours avec les lead teacherset bien d’autres critères qui te seront propres.  

Lire aussi : Comment bien choisir sa formation de yoga ? 

 

Quant au pourquoi, on a rencontré beaucoup de profils différents parmi les 41 professeur.e.s qu’on a eu la chance de former à la Ginkgo Académie ! 

  • Certains voulaient approfondir leur pratique sans forcément vouloir enseigner derrière ni obtenir un diplôme (on a même créé une option juste pour eux) 

 

  • Certains voulaient ouvrir leur propre studio de yoga et apprendre le métier de professeur en parallèle d’une formation plus business pour gérer leur lieu

 

  • Certains voulaient tout plaquer pour devenir prof

 

  • Certains voulaient garder ça comme une activité complémentaire à côté de leur boulot en CDI, par sécurité ou par préférence

 

Toutes les raisons sont bonnes pour prendre 200h pour toi et ta pratique !

On pourrait parler pendant des heures des réalités de notre métier, ainsi que des merveilleuses raisons pour entamer une reconversion dans le yoga, ou au moins approfondir sa pratique et sa connaissance avec une formation ! Si tu veux en discuter avec nous et nous poser tes questions, n’hésite pas à prendre rendez-vous avec Perrine ou à rejoindre notre prochaine réunion d’information au studio ou en visio

Perrine